En fonction de l’emplacement de l’escalier et de la place au sol disponible, différentes options sont envisageables. C’est la taille que l’on souhaite ou que l’on peut consacrer à la trémie qui définit les grandes familles d’escaliers. Une fois ce point validé, vous pouvez laisser libre cours à votre créativité pour personnaliser votre escalier !

Droit, d’un quart tournant, deux quarts tournants, hélicoïdal ?. Le béton offre toutes les possibilités de réalisation.
Avant de faire votre choix, il faudra néanmoins penser à la place dont vous disposez et à votre future utilisation de l’escalier.
Ci-après, différentes formes d’escaliers, précisant les avantages et inconvénients de chacune.

  • Escalier droit

    C’est l’escalier le plus simple à mettre en œuvre. Il offre un vrai confort d’utilisation grâce à une circulation aisée. En outre, si votre escalier droit court sur plusieurs étages, il faudra prévoir des paliers de repos.

  • Escalier 1/4 tournant

    L’escalier hélicoïdal est idéal si les mètres carrés sont comptés. Circulaire, il n’a pas besoin d’être appuyé contre un mur et permet de relier les étages de la maison, sans perte de place.
    C’est le modèle le moins encombrant au sol. Son caractère sculptural en fait un élément de décoration majeur de nos intérieurs.

  • Escalier 2/4 tournants

    Cet escalier a un angle de 90° entre le début et la fin des marches. Le quart tournant peut être positionné en haut ou en bas des marches.
    Appuyé contre un mur, cet escalier est pratique, confortable et permet de gagner de la place.

  • Escalier hélicoïdal

    Cet escalier a un angle de 90° entre le début et la fin des marches. Le quart tournant peut être positionné en haut ou en bas des marches.
    Appuyé contre un mur, cet escalier est pratique, confortable et permet de gagner de la place.